top of page
Rechercher

L'importance des protéines !

Dernière mise à jour : 31 oct. 2023

Les protéines sont souvent appelées les "briques de la vie" en raison de leur rôle essentiel dans le fonctionnement de notre corps, 15 à 20 % de l’apport énergétique quotidien. Elles sont composées d'acides aminés, qui sont les éléments de base nécessaires à la construction et au maintien de nos tissus, organes et systèmes.

Assiette de protéines

Le saviez-vous ?


1. Construction et réparation cellulaire : les protéines jouent un rôle fondamental dans la construction et la réparation de nos cellules. Les cellules sont les unités de base de notre corps, et elles ont constamment besoin de protéines pour se développer, se diviser et se réparer. Par exemple, lorsqu'un tissu est endommagé (comme une blessure musculaire), les protéines interviennent pour réparer les tissus en créant de nouvelles cellules et en rétablissant la structure normale.


2. Structure corporelle : nos os, muscles, peau, cheveux et ongles sont en grande partie constitués de protéines. Les protéines collagène et élastine, par exemple, donnent à notre peau sa structure et son élasticité. Les protéines actine et myosine sont responsables de la contraction musculaire, ce qui permet nos mouvements. Sans suffisamment de protéines, notre structure corporelle ne serait pas soutenue de manière adéquate.


3. Fonctions enzymatiques : les enzymes sont des protéines qui facilitent et accélèrent les réactions chimiques dans notre corps. Ces réactions sont cruciales pour des processus tels que la digestion, la production d'énergie et la détoxification. Les enzymes agissent comme des catalyseurs, permettant aux réactions chimiques de se produire à des taux compatibles avec la vie.


4. Système immunitaire : de nombreuses protéines jouent un rôle vital dans le fonctionnement de notre système immunitaire. Les anticorps, par exemple, sont des protéines produites par notre corps pour combattre les infections en reconnaissant et en neutralisant les agents pathogènes tels que les bactéries et les virus. Une carence en protéines pourrait affaiblir notre système immunitaire et nous rendre plus vulnérables aux maladies.


5. Transport et stockage : certaines protéines agissent comme des transporteurs, déplaçant des molécules essentielles dans tout le corps. L'hémoglobine, une protéine présente dans les globules rouges, transporte l'oxygène des poumons vers les tissus, tandis que d'autres protéines transportent des nutriments, des hormones et d'autres substances nécessaires à la vie. De plus, les protéines peuvent stocker des nutriments comme le fer dans le foie pour une utilisation future.

Parallèlement au rôle essentiel à la nutrition, apporter des acides aminés particulièrement au petit déjeuner et au repas du midi, vont permettre la synthèse des neurotransmetteurs (tryptophane en sérotonine puis mélatonine ; tyrosine en dopamine ; noradrénaline ; glutamine…)
 

Les protéines sont composées de 20 acides aminés dont 8 sont qualifiés d’acides aminés indispensables (AAI) parce que : — notre organisme est incapable de les synthétiser, — tous sont nécessaires à une assimilation correcte des protéines. Même si notre alimentation nous fournit 7 des 8 AAI en quantité suffisante, l’absence du huitième ou sa présence à un faible taux, limite l’assimilation globale des protéines. La viande, les produits laitiers, les œufs ou le poisson sont des sources de protéines de « haute qualité », car ils contiennent les 8 AAI. Les protéines de céréales sont considérées de qualité inférieure, car quand elles sont consommées seules, elles sont déficientes en lysine, un acide aminé limitant. D’où l’intérêt de l’association céréales + légumineuses. Les légumineuses – lentilles, fèves, haricots, petits pois… – sont en effet largement pourvues en lysine. Associer au cours du même repas des céréales (2/3) et des légumineuses (1/3), permet d’obtenir tous les acides aminés indispensables et par conséquence de satisfaire nos besoins en protéines.

 

😊 Idées vraies :

- Manger de la viande tous les jours est une erreur alimentaire, même pendant la croissance. Les viandes apportent trop de graisses.

- La chair du poisson contient autant de protéines que les viandes + Iode + vitamines B et E.

- Un blanc d’œuf apporte la protéine qui a la meilleure valeur biologique

- L’excès de consommation de protéines animales entraîne la dissolution de minéraux importants dans les os, notamment du calcium, d’où la diminution de la densité osseuse, « l’acidification » du corps et augmente l’évacuation de l’urée par les urines.

- Les protéines ne sont pas stockées dans le muscle, mais métabolisées sous forme d’énergie supplémentaire.

- Un régime végétarien, donc riche en fibres a une influence sur la flore bactérienne de l’intestin et du colon.

- Plus notre alimentation est riche en protéines animales, plus nous avons besoin de calcium.

- L’impact Gaz à Effet de Serre de notre alimentation est directement corrélé à notre consommation de produits carnés. Cependant, toutes les viandes n’ont pas le même impact climat. Certaines contribuent à émettre plus de GES que d’autres. Ainsi, la viande rouge est la viande ayant le plus fort impact carbone.


En somme, les protéines sont indispensables au bon fonctionnement de notre corps. Elles sont impliquées dans un large éventail de processus vitaux. Assurer un apport adéquat en protéines grâce à une alimentation équilibrée est essentiel pour maintenir notre santé, notre croissance et notre bien-être général. 😊


Que diriez-vous de prendre un rendez-vous pour parler de vos besoins ?







Comments


bottom of page